Reprise de la construction grâce au PTZ

Nous l’avons vu dans un précédent article, le secteur de la construction n’a pas été épargné par la crise. Pour tenter de le relancer, le gouvernement a mis plusieurs solutions en place au cours de ces dernières années, et notamment un prêt à taux zéro depuis le 1er janvier 2016.

 

Qu’est-ce que le PTZ ?

Le PTZ (ou Prêt à Taux Zéro) peut être contracté auprès d’une banque afin de financer, en partie, l’achat ou la construction d’une première résidence principale. Il s’agit d’un emprunt sans frais de dossier ni intérêts, qui est accordé par des banques conventionnées par l’Etat et généralement couplé avec une offre de prêt classique. La banque n’est pas dans l’obligation d’accepter votre demande.

Le montant du PTZ et ses modalités du remboursement dépendent de plusieurs critères, et notamment : du nombre de personnes constituant le ménage, de leurs ressources ou encore de la localisation du logement convoité. En effet, en fonction des zones géographiques, le montant du prêt est susceptible de varier fortement ! A noter qu’il reste toutefois plafonné à 40% du prix du logement.

 

A qui s’adresse-t-il ?

Le Prêt à Taux Zéro est accessible aux primo-accédants d’un logement neuf ou ancien, sous condition de travaux dans le second cas. Il doit s’agir de votre résidence principale et, hormis certains cas bien spécifiques, il ne pourra pas être loué durant les six années suivant l’obtention du prêt.

La personne désirant faire appel au PTZ pour financer son projet ne doit pas être déjà propriétaire de sa résidence principale (ni même l’avoir été au cours des deux dernières années, sauf exceptions).

L’emprunteur ne doit pas en outre dépasser un certain plafond de revenus, ce dernier étant fixé en fonction de la composition du foyer et de la zone géographique du logement.

 

Remboursement du PTZ

La durée du prêt est généralement de 20 à 25 ans selon les cas. Elle est constituée de deux phases :

  • La période de différé, période durant laquelle vous n’aurez rien à rembourser (entre 5 et 15 ans)
  • La période de remboursement du prêt (entre 10 et 15 ans)

Les durées de chaque périodes varient en fonction de votre situation et de vos revenus.

Le Prêt à Taux Zéro semble tout particulièrement intéressant pour les primo-accédants, en particulier la possibilité d’avoir une période de différé. Il devrait sensiblement contribuer à relancer la croissance dans le secteur de la construction, et plus généralement dans le secteur de l’immobilier.